HOME HAMONET-ARGENTINA GOUPILLE PICTURES MAPS DOCUMENTS PEOPLE PLACES TOPICS

Vous êtes ici / You are here : Documents
Desde la Argentina

Un tributo a Bernard Challet

La tenaz y paciente labor de Bernard Challet me compele, vivamente, a intentar saldar una deuda de honor. Quienes descendemos de Leon Hamonet (en mi caso, soy su bisnieto)estamos sencillamente deslumbrados por la búsqueda de las raíces que ha empeñado Bernard, y por el impulso de Gastón Hamonet. Resulta casi inevitable que los que descendemos de la emigración consideremos a "los franceses" nuestras raíces, y que hasta los veamos como nuestros ancestros ; y parece lógico que "los franceses" nos vean como sus hijos, su descendencia perdida. En este particular reencuentro, fácilmente se olvida que somos contemporáneos. No así nuestro gran Bernard, que proteicamente, asume las formas de ascendiente, descendiente y contemporáneo. Desde que lo conozco (hace la eternidad de un año)he sentido su presencia de padre, hermano y hasta descendiente y continuador. Sobre todo, un provocador, un facilitador de espacios y de iniciativas, sobre las cuales hemos podido nosotros encaramarnos. Si Madame Clap, con su memoria cordial ha historiado el pasado de los Hamonet, la saga de una familia de clase media que atraviesa tan característicamente dos siglos de burguesía en Francia (¡y con tantos paralelismos con la historia de sus parientes en la Argentina, como pensaba cuando leía sus libros !), Bernard es el historiador del futuro. Un futuro que auguro de fecunda recreación de lazos entre los descendientes de Hamonet de Francia y la Argentina, entre todos nuestros hijos. A pesar del Océano de tiempo, de espacio y de lengua que media entre nosotros. Tenemos que reconstruir los puentes precisamente los que salimos de un pueblito con ese nombre.

Luis Lamberti

(PNG)

Traduction (d’après Google) :

Le travail persévérant et patient de Bernard Challet m’oblige, profondément, pour tenter de régler une dette d’honneur. Ceux qui descendent de Léon Hamonet (dans mon cas, je suis son petit-fils) sont tout simplement éblouis par la recherche des racines dans laquelle s’est engagé Bernard, et de l’impulsion de Gastón Hamonet. Il est presque inévitable que nous arrivions à envisager l’émigration vers « les Français » nos racines, les considérer comme nos ancêtres, et il semble logique que « les Français » nous voient comme leurs enfants, leurs descendants perdus. Dans cette ré-union particulière, il est facile d’oublier que nous sommes contemporains. [...] Depuis que je le connais (en fait l’éternité d’un an) j’ai senti sa présence en tant que descendant, père, frère et même successeur. Par-dessus tout, un provocateur, un animateur de forums et d’initiatives, sur lesquelles nous avons pu nous hisser. Si madame Clap, avec ses mémoires, a fait de la chronique amicale du dernier Hamonet, la saga d’une famille de classe moyenne, comme typique de deux siècles de la bourgeoisie en France (et avec tant de parallèles avec l’histoire de leurs parents en Argentine, c’est ce que j’ai pensé quand j’ai lu ses livres !), Bernard est l’historien de l’avenir. Un avenir qui augure de fécondes recréations de liens entre les descendants des Hamonet de France et d’Argentine, entre tous nos enfants.. Malgré l’océan du temps, l’espace et la langue qui sert d’intermédiaire entre nous. Nous devons reconstruire les ponts, juste ceux d’ une petite ville de ce nom. [ Les Ponts-de-Cé, près d’Angers, la petite ville d’où les Hamonet dont il est question, ici, sont originaires. (NDLR)]

 
COMMENTAIRES SUR L'ARTICLE : il y a 1 contribution(s).
> Desde la Argentina, par B.C., 13 mai 2006

Merci pour le compliment
Je suis surtout très honoré
Qu’un éminent descendant argentin de Léon Hamonet
Aussi féru de culture que toi
S’exprime directement sur ce site

Ceci, je le précise pour ceux qui liront ce message
Luis, est entré tout seul dans l’Espace Rédacteur
Sans mon aide
Et, pourtant, il se dit, plutôt « athée de l’informatique »
(transcription complètement libre)

C’est donc encourageant pour les autres
Mais, ne faîtes pas comme lui
Ne transformez pas cet espace
En mûr de louanges

« Les compliments qui flattent le plus
sont ceux que l’on est pas tout à fait sûr de mériter »

G. de Rohan-Chabot _


© 2005-2013 | Protection de la vie privée | Contact