HOME HAMONET-ARGENTINA GOUPILLE PICTURES MAPS DOCUMENTS PEOPLE PLACES TOPICS

Vous êtes ici / You are here : Personnes/People
Odette Hamonet-Larcher

(voir mise à jour du 28/01/08) .

Mardi 22 janvier 2008, Odette Hamonet, épouse Larcher,
98 ans, dernière proche du nom, a été inhumée au Cimetière de l’Est à Angers dans le caveau familial.

Celui d’Auguste Hamonet (1913-1921) qui avait tenté sa chance en Argentine avec son frère Léon, qui lui y fera souche et sera inhumé au cimetière de la Charité à Buenos Aires.

Celui de sa femme et cousine germaine Marie-Louise (1873-1965), l’auteure d’un journal manuscrit qui nous permet de mieux connaître les tribulations des Hamonet en Louisiane, Argentine et l’ancrage angevin.

Celui de sa sœur Jeanne Hamonet, épouse Goupille (1904-1995).

Elle y rejoint son mari Bernard Larcher (1905-1998).

(JPG)

Odette s’est éteinte de vieillesse et d’un cancer généralisé. Jusqu’à l’année dernière, elle vivait de façon autonome dans son appartement. C’est seulement, il y a environ deux mois, après une hospitalisation, qu’elle avait rejoint une maison de retraite. Deux ou trois jours avant son décès, elle descendait encore prendre ses repas dans la salle de restaurant, bien que sous morphine depuis quelque temps.
Marthe Taillebois, épouse Perdreau et Mimi Taillebois, épouse Frelon, ses nièces (filles de son autre sœur Thérèse) habitant Angers, lui rendaient régulièrement visite et l’ont assistée comme une mère.
Son fils aîné Jacques Larcher, prévenu par elles de la dégradation de santé de sa mère laissant prévoir une fin rapide était arrivé quelques heures avant l’issue fatale. Odette est décédée en sa présence, alors qu’il la tenait dans ses bras.



Obsèques d’Odette Hamonet

"Obsèques" du latin obsequium qui signifie respect ; c’est l’hommage au défunt.

Une messe a été célébrée à la chapelle Sainte Bernadette, en présence de ses trois fils : Jacques accompagné de sa femme Catherine, Guy - de son amie Françoise, Patrice - de sa femme Dany. Les petits enfants étaient représentés par Bénédicte, fille de Guy, ainsi qu’un de ses frères Frédéric compagné de sa femme Cécile et par Emmanuel Larcher fils de Patrice et Dany.

Côté cousins : du côté Taillebois : Jacqueline Taillebois-Clap, venue d’Avignon, la mémorialiste de la famille qui prépare le dernier tome de ses mémoires, Mimie accompagné de son mari Giton, Marthe accompagnée de son mari Claude le sportif qui à 79 ans, à défaut de continuer à courir, a gagné la chapelle à pied après trois-quart d’heure de marche. Le clan Taillebois était au complet avec aussi Pierrot et sa femme Maïté, ainsi que leur fille aînée.

Le côté Goupille était représenté par Nadette épouse de Jean, parti avant sa tante Odette. On vit âgé chez les Hamonet (Marie-Louise, 92 ans, Jeanne, 91 ans, Odette, 98 ans). Par Odile Goupille, épouse Challet accompagnée de son mari Bernard, venus d’Elancourt en région parisienne.

Quelques autres personnes qui ne me sont pas familières. ( toute précision ou correction à la relation de ces obsèques est la bienvenue)

Messe ou bénédiction ? La question est restée, un temps, en suspens. De plus en plus difficile de trouver un prêtre pour l’office. Ce fut, cependant, une messe. Officiée par un prêtre âgé, tant les vocations sont de plus en plus rares. L’Abbé Pierre dont on célèbre le premier anniversaire de la mort, simultanément avec celle d’Odette, avait pourtant prêché auprès du pape l’ouverture de la prêtrise aux femmes et l’abandon de l’obligation du célibat pour tenter d’arrêter le processus. En vain !

(JPG)
Le grain de blé jeté en terre meurt pour produire un épi
riche de nombreux grains. Semence de vie éternelle.

Prêche basé sur la parabole du grain de blé qui doit être enfoui dans la terre et mourir pour produire un épi chargé de nouveaux grains. De la mort naît la vie. Semence de vie éternelle - sans OGM. Image d’une époque où l’on était plus proche de la nature et de la culture de la terre qu’aujourd’hui. En hommage à Odette, qui avait repris le commerce de graines crée par Marie-Louise. Activité que poursuivront Bernard Larcher et Julien Taillebois, les gendres de Marie-Louise.Cette activité se prolongera jusqu’à la deuxième moitié du XXe siècle.

Messe d’une grande sobriété. Jacques l’aîné évoqua Odette, les années difficiles de la guerre 1939-45 où Odette, seule aux commandes, pourvoyait aux frais de maison et à l’éducation de ses trois jeunes enfants. Bernard, connaissait pendant ce temps, cinq ans durant, les camps allemands. Un "Oflag" [1] . Jacques termina par ses mots : « Maman, nous ne te disons pas Au revoir, mais A Dieu ! ».

Messe traditionnelle avec un chanteur pour lancer les cantiques repris par l’assistance (le refrain). Chanteur âgé aussi, ces gens dont les talents vocaux trouvent là une expression plus par dévouement que par esprit mercantile. Cantiques accompagnés à l’orgue. Grande chapelle moderne, ces rares églises des nouveaux quartiers, construites dans la deuxième moitié du XXe siècle à l’économie. A la hauteur de la dévotion et des dons de l’époque. Rien de la richesse des églises baroques ou des églises romanes ou gothiques à la pierre sculptée dans la masse et par la masse. Néanmoins la haute envolée de l’architecture, les vitraux modernes, l’autel à sous-bassement de cuivre, une simple croix sur un haut fronton avec bel appareillage de pierre de tuffeau derrière l’autel, témoignaient d’un souci esthétique et d’un dépouillement propices au recueillement.
Sobriété du lieu à l’image de la cérémonie.
Puis, nous gagnâmes en voiture le cimetière de l’Est. Jacques tint lieu d’officiant pour une dernière prière (Notre père) avant l’inhumation dans le caveau familial.



(JPG) Je m’en vais, je suis partie
Je vais où je veux
J’ai retrouvé ma jeunesse
Légère et mobile
Sur mon lit d’envol
j’ai retrouvé ses traits
Vous l’avez dit à mes obsèques

Je flotte, surfe
Comme ne l’avais jamais fait,
les murs ne sont plus des obstacles,
Je ne suis plus là
Ca n’a pas eu lieu.
Je ne suis plus là, je ne suis plus là
Ca n’a pas eu lieu.
Dans un instant, je serai partie
Lumière blanche et grand orchestre
Je suis sereine

Je ne suis plus là,
Ca n’a pas eu lieu.
J’entends un A Dieu !
Ca n’a pas eu lieu
Je ne suis plus là, je ne suis plus là
Je vous attends.



—oOo—

(GIF) Ajout du 28/01/08 :

Guy Larcher nous communique deux photos prises par lui, début juillet 2007, au restaurant la Salamandre à Angers pour les 98 ans d’Odette :



Grâce à Nadette Goupille, nous disposons de deux photos du caveau familial Hamonet avec les fleurs déposées pour l’inhumation d’Odette (voir Diaporama ci-dessous).

Odette a passé toute sa vie à Angers qu’un album "Angers d’antan" édité récemment fait revivre - Cadeau de Philippe et Moïra lors de leur nuitée à Elancourt à l’occasion du dernier repas de chasse de décembre 2007. Extraites de cet album, deux photos qui montrent le Mail de la préfecture et La Tour Saint Aubin, des lieux familiers d’Odette qui habita un temps un appartement dont la chambre s’ouvrait sur ce Mail : l’ancien appartement d’Auguste et Marie-Louise presqu’au-dessus du magasin de graines Hamonet.


Notes

[1] Oflag pour offizier lager, camp de prisonniers pour officiers régi par la Convention de Genève. Ces camps ont existé pendant la première mondiale de 1914-1918, et celle de 1939-1945

 


© 2005-2013 | Protection de la vie privée | Contact